Gilbert Mazliah est né le 27 décembre 1942 à Genève où il vit et travaille.

Artiste et professeur à l'École Supérieure des Beaux-arts de Genève de 1979 à 2005, il est lauréat de plusieurs bourses et prix. Il a obtenu, entre autres, la Bourse fédérale des Beaux-arts en 1981 . Gilbert Mazliah partage son temps entre sa pratique artistique et un enseignement privé centré autour de son intérêt pour l'individu et la créativité. Pour lui, ces deux activités s'enrichissent mutuellement.

Dans son enseignement, comme dans sa propre création, il s'intéresse aux mécanismes de la créativité dans notre société, tant pour l'individu en général que pour l'artiste. Depuis trente ans, dans toutes ses activités et voyages, il mène une recherche dans ce domaine qui l'a conduit à créer des cours et stages hétérogènes suivis aussi bien par « ceux qui estiment ne pas savoir dessiner » que par des artistes. Avec une méthodologie pragmatique personnelle découverte peu à peu, ces cours visent, dans un esprit de non jugement, à débloquer et à développer la créativité de chacun qu'il estime être souvent sous-développée dans notre société. De 1989 à 2002, il crée et s'occupe de l'association « Ici, Main tenant » pour favoriser la créativité de l'individu, dont les objectifs se poursuivent actuellement plus modestement dans son atelier de Troinex. Dès cette période, il partage sa conception originale de la créativité et ses découvertes dans des textes, conférences, séminaires, colloques et autres stages, en tentant toujours de lier théorie et pratique.


En tant qu'artiste, il se manifeste dans des domaines aussi variés que la peinture, le dessin, la gravure, la sculpture, la céramique, la photo, l'écriture et la performance qui utilise différents médias comme le film, la vidéo, la mise en scène et la peinture en direct.

Ce genre de création, d'abord uniquement photographiée puis réalisée en public dès 1980, a trouvé des prolongements fertiles et inattendus grâce à l'invention d'un dispositif interactif vidéo dans la performance/spectacle (danse/peinture) « Du dire au faire, au milieu la mer » (2002) comme dans la performance-installation   présentée au ForuMeyrin à Genève en 2004 : « Marche au milieu de... / HOME », toutes deux réalisées avec son fils, le danseur et chorégraphe Fabrice Mazliah.

Depuis 1970, il montre régulièrement son travail, totalisant plus d'une cinquantaine d'expositions personnelles ainsi que de nombreuses expositions collectives tant en Suisse qu'à l'étranger. En 1985, il termine une importante décoration à l'Hôpital Cantonal de Genève, dans le nouveau secteur des soins intensifs. Il a publié deux ouvrages importants, peintures et textes, en 1996 « Le présent est un présent », en 2001 « Sanpaï, un pèlerinage pictural ». La même année, une émission « Les grands entretiens » lui est consacrée à la télévision suisse romande .

Les voyages qu'il fait, aussi bien en Afrique, en Indonésie, en Mélanésie qu'en Inde amplifient et actualisent, paradoxalement à posteriori, les intuitions nées dans l'intimité de l'atelier, au coeur de sa pratique de peintre. Celle-ci est caractérisée, dès 1975, par un travail parallèle et régulier sur format A6 (carte postale). Dans celui-ci, classé chronologiquement depuis 1991, on peut suivre son cheminement pictural et intérieur, avec le développement progressif et spiralé de thèmes devenant peu à peu centraux.

Tout le travail de Gilbert Mazliah, autour de l'homme à la recherche de soi, vise à réunir d'une façon «visible» et picturale, les espaces du conscient et de l'inconscient. Il essaie d'entretenir un rapport vivant et créatif avec les images universelles, qui tentent d'apparaître dans l'âme contemporaine sous une forme actuelle et opérante.

haut